Urban Art

L’art urbain, ou street art, est de plus en plus présent dans nos villes. Ce mouvement artistique, surtout connu du grand public par les graffitis, englobe toutes les œuvres réalisées en rue.
Leur caractère éphémère est une de leurs grandes caractéristiques.

À Ettelbruck, l’aventure a débuté en 2017, avec le premier projet street art exécuté par Mantra, peintre français autodidacte. Réalisée dans le cadre du projet Kufa’s Urban Art, sa fresque s’offre aux regards sur la place de la Libération

Dans la VISION 2030 pour Ettelbruck, l’urban art a joué un rôle décisif et l’ objectif  est de devenir LA ville CREATIVE du Nord du Luxembourg.
Ettelbruck cherche à approcher l’art sous un nouvel angle et à le rendre accessible à tous, grâce à l’urban art, l’Ettelbrooklyn Street Fest et l’installation de HARIKO, un lieu d’échange, de partage et de création entre artistes et jeunes.

Entretemps, 4 nouvelles œuvres ont vu le jour. En 2018, la jeune artiste Alex McKell a représenté l’idée du « clean ocean », un océan sans plastique.
En 2019 Alain Welter, illustrateur,  a revu la façade du General Patton Memorial Museum et Sandra Biewers, jeune artiste et tatoueuse, a réalisé sa plus grande œuvre sur la place Marie-Adélaïde.

Vidam, illustrateur et designer de Berlin, a peint en 2020 avec de l’aérosol un écureuil-écolier, qui ressemble à un dessin animé des années 80, au Äschenhiwwel
Au printemps 2021, Sumo, l’artiste le plus reconnu dans la scène graffiti à Luxembourg, créera la plus grande open-air gallery au Luxembourg avec 16 street artistes et 10 graffeurs, qui organiseront un graffiti jam sous le pont du Deich.